Arthrose : les médecines alternatives auxquelles faire appel en complément de votre traitement

Publié le : 26 janvier 20237 mins de lecture

L’arthrose, ou « usure articulaire » dans le langage courant, est une maladie chronique des articulations qui survient généralement à la suite de l’usure des articulations et qui touche particulièrement le cartilage et les tissus osseux. L’arthrose est une maladie dégénérative. Cela signifie qu’elle entraîne une détérioration permanente et progressive des parties malades.

Types d’arthrose et symptômes de la maladie

L’arthrose peut prendre de nombreuses formes différentes. Par exemple, une seule articulation peut être touchée, mais plusieurs peuvent l’être simultanément. Cependant, l’arthrose apparaît souvent au niveau des articulations du genou, de la hanche, des articulations des extrémités des doigts, des articulations médianes des doigts et des articulations de la selle du pouce. Mais les poignets et la colonne vertébrale peuvent également être touchés.

Les symptômes de cette maladie chronique non inflammatoire sont aussi variés que les types d’arthrose qui peuvent apparaître. L’ampleur des symptômes se caractérise avant tout par une douleur parfois permanente. La douleur peut passer par des stades allant de douleurs ponctuelles au démarrage ou à l’effort à des douleurs persistantes au repos, voire à des douleurs liées aux conditions météorologiques.

En outre, la limitation et l’enraidissement importants des fonctions articulaires constituent un autre symptôme, qui résulte de déformations articulaires et de modifications de la structure cartilagineuse et osseuse.

Qu’est-ce qui provoque la maladie ?

Les causes de l’arthrose sont multiples. Cependant, la raison principale est une charge ou une surcharge des articulations sur une longue période, raison pour laquelle la maladie est principalement diagnostiquée chez les personnes âgées. Les facteurs suivants peuvent influencer l’usure des articulations : une forte exposition au travail physique forte pression sur les articulations due à l’obésité mauvaise charge due à des erreurs de posture troubles métaboliques, comme la goutte ou les rhumatismes prédisposition génétique.

Traitement de l’arthrose : approche de la médecine conventionnelle

En médecine conventionnelle, l’arthrose est considérée comme incurable. En conséquence et en fonction du stade de la maladie, on envisage ici le remplacement chirurgical de l’articulation ou des articulations malades par une articulation artificielle. Les thérapies visant à soulager les symptômes au préalable sont généralement de nature médicamenteuse et utilisent par exemple l’acide hyaluronique ou la glucosamine.

Thérapie de l’arthrose : approche de médecine alternative

La médecine alternative et la naturopathie offrent cependant une autre perspective pour le traitement de l’arthrose. Contrairement à l’évaluation de la médecine conventionnelle, les experts ne considèrent pas l’arthrose comme incurable dans cette approche. Ils considèrent plutôt la maladie comme un déséquilibre qui peut être partiellement rétabli et soulagé par certaines thérapies. Il existe plusieurs traitements issus de la médecine alternative qui peuvent donner des résultats en fonction du stade, de la sévérité et du type de la maladie. Voici une sélection des traitements possibles :

Acupuncture

Dans le traitement de l’arthrose, l’acupuncture permet non seulement de soulager les symptômes, mais aussi de s’attaquer à la cause et de rétablir la fonction. En fonction de la douleur ressentie par le patient, les thérapeutes stimulent les points douloureux localisés par des ponctions ciblées.

Thérapie par champs magnétiques

La magnétothérapie présente également un grand potentiel de traitement de l’arthrose. En traitant les zones douloureuses liées à l’arthrose avec des champs magnétiques de faible intensité, la division des cellules productrices d’os est accélérée, ce qui stimule la circulation sanguine dans les régions traitées. On espère ainsi réduire la douleur et accélérer la guérison des fractures osseuses, par exemple.

Thérapie cranio-sacrale

La thérapie cranio-sacrale est utilisée lorsque le thérapeute constate des douleurs dues à des restrictions dans la région située entre le crâne et le sacrum. Grâce à des manipulations et des changements de position ciblés, il peut faire en sorte que les fluides du cerveau et du dos puissent à nouveau circuler librement et, le cas échéant, que les troubles du système hormonal et nerveux puissent ainsi être supprimés.

Ostéopathie

L’ostéopathie suit une approche similaire, à savoir que ce traitement peut libérer les blocages à l’origine de la douleur. L’ostéopathie est une médecine manuelle dans laquelle le thérapeute traite par des manipulations. Cependant, au-delà du niveau physique, les facteurs psychologiques et mentaux du patient sont également pris en compte dans le traitement individuel.

Chiropratique

La chiropratique est également souvent recommandée dans le traitement de l’arthrose. Cette thérapie, basée sur des ajustements des vertèbres, des articulations et des muscles, est également censée contribuer à la résolution des tensions douloureuses, des durcissements ou des blocages.

Thérapie neurale de Huneke

La thérapie neurale selon Huneke considère le système nerveux en relation avec d’éventuelles zones perturbées. Cette approche thérapeutique consiste à injecter des anesthésiques locaux sous forme de petits cailloux dans les zones perturbées telles que les cicatrices, les tensions ou d’autres zones douloureuses, comme celles qui apparaissent dans l’arthrose. La manière exacte dont se déroule le traitement de la thérapie neurale selon Huneke est également traitée en détail ici.

Conseils pour se soigner : ce que l’on peut faire soi-même pour prévenir ou soulager l’arthrose

Dans la prévention de l’arthrose ou le soulagement des douleurs liées à l’arthrose, il y a un aspect essentiel sur lequel on peut agir soi-même : L’alimentation. L’alimentation a souvent une grande influence sur l’évolution de la maladie, ce qui est également le cas pour l’arthrose. Il n’existe pas de plan alimentaire global, mais plutôt des recommandations. Il existe cependant quelques règles générales qu’il vaut la peine de suivre :

  • Consommer des aliments faciles à digérer
  • Beaucoup de fruits et de légumes, si possible crus
  • Boire beaucoup, mais éviter les boissons gazeuses.
  • Jeûner
  • Éviter autant que possible les graisses, le blé, le sucre industriel, le café, le thé noir et les jus de fruits.

Un nettoyage de l’intestin, par exemple, s’avère particulièrement bénéfique pour les processus de guérison. Ce nettoyage peut être effectué sous surveillance médicale ou à la maison avec des remèdes maison.

Plan du site